Accueil du site de l'Institut Supérieur des Métiers

Avec le soutien de :

MEIEDGCIS
Retour a l’Accueil > Nos études > Liste des études
Copyright : Fotolia.com - NiDerLander / Fotolia.com - Pandore

Études réalisées par l'Institut Supérieur des Métiers

L’ISM a développé une forte expertise en matière d’étude sur l’artisanat et la petite entreprise, que ce soit sous la forme d’enquêtes ou de travaux de recherche conduits en partenariat avec l’université. L’institut intervient ainsi sur tous les sujets qui lui sont confiés par la Direction Générale des Entreprises et les acteurs et organisations en charge du développement économique :

- Caractérisation du comportement des TPE en matière entrepreneuriale, d’innovation, de gestion, de commercialisation ou d’organisation, et analyse de leurs besoins d'accompagnement ;
- Analyse prospective des évolutions sectorielles et de l'emploi ;
- Evaluation des politiques d'accompagnement des entreprises.

L’objectif est de fournir des instruments d’analyse pertinents au niveau national et territorial, dans un secteur d’activités multiples en pleine évolution.
Les travaux sont publiés dans le cadre de deux collections :

- "Focus, Synthèse et chiffres clés" : cette collection propose des synthèses documentaires et statistiques sur des thèmes d'actualité économique
- "Etudes et Recherches" : les études publiées dans ce cadre sont issues de travaux d'enquêtes quantitatives et qualitatives approfondies.
 



Tableau de bord des entreprises artisanales de sous-traitance industrielle




Le tableau de bord, réalisé par l'Institut Supérieur des Métiers, en partenariat avec le réseau des Chambres de Métiers et de l'Artisanat, fournit des chiffres clés sur les entreprises artisanales de sous-traitance industrielle en 2013 (démographie, répartition territoriale des activités, emploi et performances économiques). Un dossier sur les pratiques et besoins de financement de ces entreprises alimente également le tableau de bord.



 

Les Entreprises du Patrimoine Vivant : enquête sur leurs pratiques et besoins de financement




L'Institut Supérieur des Métiers a réalisé une enquête au cours du 1er trimestre 2014 sur les pratiques et besoins de financement des Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) de moins de 50 salariés.


 

Les entreprises artisanales de sous-traitance industrielle




L’artisanat de sous-traitance n’a fait l’objet d’aucune étude d’envergure nationale depuis les années 80. L’information étant particulièrement lacunaire sur le sujet, L’ISM réalise une étude sur ce secteur important. Les activités de pure sous-traitance industrielle regroupent en effet quelques 25 000 entreprises artisanales, soit le 4/5 des entreprises actives sur ce champ. Pour la sous-traitance on retient la définition suivante : « la sous-traitance est l’opération par laquelle un client (le donneur d’ordre) confie par contrat à une autre entreprise (le sous-traitant) le soin d’exécuter pour lui et selon un cahier des charges pré-établi une partie des actes de production ou de services dont il conserve la responsabilité finale ».


 

Enquête sur les besoins en fonds propres des Entreprises du Patrimoine Vivant




Les entreprises détentrices du label "Entreprise du Patrimoine Vivant" ont des besoins importants de financement, notamment en fonds propres.
L’Institut Supérieur a conduit, en partenariat avec CDC-Entreprises, une enquête visant à quantifier et à caractériser ces besoins.
Si ces entreprises se distinguent par la permanence d'une structure familiale de leur capital, 1/3 d'entre elles déclarent actuellement des besoins de renforcement en fonds propres, destinés à financer en premier lieu la dynamique de développement : l’effort d’investissement dans l’outil de production (pour 52% des EPV), l’effort commercial (pour 50%) mais aussi le financement de la croissance et du BFR (36%).


 

Créer ou reprendre une entreprise dans les activités artisanales de production




"Créer ou reprendre une entreprise dans les activités artisanales de production : caractéristiques des jeunes entreprises et besoins d'accompagnement".
On dispose actuellement de peu de données sur l’artisanat de production. Les principales sources d’information proviennent de l’enquête INSEE sur les petites entreprises industrielles (entreprises de moins de 20 salariés), dont la dernière vague remonte néanmoins à 2001. Or, aucune étude n’a été conduite sur le champ des jeunes entreprises de l'artisanat de production. Dans ce contexte, l’objectif de l’Institut Supérieur des Métiers est de réaliser une étude de référence autour de quatre questions principales : déroulement du processus d’installation ; caractéristiques des nouvelles entreprises et de leurs repreneurs ; niveau technique, commercial et de gestion des entreprises en phase de primo-développement ; besoins d’accompagnement des jeunes entreprises.


 

Les Entreprises du Patrimoine Vivant : Enquête 2010




L’Institut Supérieur a lancé en octobre 2010 une enquête auprès de l’ensemble des Entreprises du Patrimoine Vivant afin de mieux connaître leurs projets de développement et leurs besoins d'accompagnement, mais aussi d‘évaluer les retombées du label "EPV".


 

Les Entreprises du Patrimoine Vivant : Enquête 2009




L’Institut Supérieur a lancé fin juin 2009 une enquête auprès de l’ensemble des Entreprises du Patrimoine Vivant afin de mieux connaître leurs projets de développement et leurs besoins d'accompagnement, mais aussi d‘évaluer les retombées du label "EPV".