Accueil du site de l'Institut Supérieur des Métiers

Avec le soutien de :

MEIEDGCIS
Retour a l’Accueil > Pôles d’Innovation pour l'Artisanat > Missions et fonctionnement

Missions et fonctionnement

Un réseau national

Procédure de labellisation

Missions des Pôles d'innovation

Chiffres-clés

Un réseau national

Organisés en réseau, les Pôles d’innovation ont vocation à susciter, promouvoir et accompagner les projets d’innovation des artisans dans un secteur d’activité ou dans un domaine spécifique.


Ce sont des centres de ressources distingués par le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie pour leur capacité à identifier des solutions adaptées aux besoins des petites entreprises et à les accompagner dans leurs démarches de développement par l’innovation (technologique, mais aussi organisationnelle, environnementale et sociale).


Le réseau s’étend progressivement depuis 1991, voyant la création de nouveaux Pôles répartis sur six thématiques et secteurs. On note une accélération des labellisations à partir de 2003, avec au moins une labellisation par an. Deux structures sont actuellement en préfiguration pour l’obtention du label.



Rôle de l’Institut Supérieur des Métiers
En étroite collaboration avec la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), l’ISM est chargé d’animer le réseau des Pôles d’innovation, d’en faire la promotion et d’en soutenir le développement.
L’Institut accompagne les Pôles dans la mise en oeuvre de leurs missions et apporte son concours au suivi et à l’évaluation de leurs programmes d’actions. Il est également chargé de guider l’extension de ce réseau et de contribuer à son développement.
L’ISM accompagne ainsi des centres de ressources candidats à l’obtention du label et suscite l’éclosion de structures dans les secteurs d’activité présentant des besoins non satisfaits en matière d’appropriation de technologies nouvelles.
En 2010, l’État a élargi les responsabilités de l’ISM en lui confiant le secrétariat administratif et financier du réseau des Pôles d’innovation.



Le label « Pôle d’innovation » est attribué par le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et l’Institut Supérieur des Métiers (ISM), à des centres de ressources répondant aux critères spécifiques d’un cahier des charges établi par la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), qui accorde son soutien financier.


Procédure de labellisation



Missions des Pôles d'innovation

Afin de satisfaire aux exigences du label d’État, les Pôles d’innovation ont pour mission d’être à la fois :

  • Interlocuteurs des partenaires techniques et institutionnels susceptibles de coopérer avec le secteur des petites entreprises.

Ils établissent des partenariats utiles avec les principaux centres de compétences régionaux et nationaux : Chambres de Métiers et de l’Artisanat, Organisations Professionnelles, collectivités territoriales, laboratoires, centres techniques, instances de normalisation, établissements d’enseignements supérieurs, etc., afin de remplir leur rôle d’interface entre les petites entreprises et les acteurs de l’artisanat.



  • Producteurs de solutions adaptées aux besoins des petites entreprises.

À partir d’une veille technologique et réglementaire régulière, et d’enquêtes de besoins réalisées auprès des entreprises accompagnées, les Pôles d’innovation identifient des gisements d’innovation et les transforment en solutions innovantes.
Avec l’aide des ressources externes mobilisées, ils proposent collectivement aux petites entreprises des moyens techniques et des méthodes qui correspondent à leurs besoins, qui leur permettent de progresser dans la pratique de leur métier et de gagner ainsi des parts de marché.




  • Diffuseurs d’informations et des résultats issus de leurs travaux.

Ils diffusent des informations sur les secteurs, les métiers et les thèmes qui les concernent, ainsi que les résultats de leurs travaux à travers des événements récurrents (journées techniques, formations) et via leurs supports de communication (lettres d’information, magazines, guides techniques, sites Internet).
Ils sont ainsi la courroie de transmission des évolutions de leurs domaines vers les petites entreprises, en termes de technologie, méthodes, réglementations et marchés. Les Pôles assurent cette mission de diffusion directement au niveau régional mais également sur le plan national, en s’appuyant en tant que de besoin sur des relais locaux.



  • Accompagnateurs des petites entreprises dans leur démarche d’innovation.

Cet accompagnement peut se matérialiser, en fonction des besoins, par une assistance à distance ou un accompagnement sur site et concerne des prestations matérielles (essais, conception de nouveaux produits…) et immatérielles (conseil en organisation et en stratégie, recherche de financements, dépôt de brevet…) qui pourront être réalisées à l’aide d’équipements de pointe et grâce à l’expertise du personnel du Pôle.


Chiffres-clés

Nombres d’entreprises concernées

Les Pôles d’innovation couvrent les principaux domaines de l’artisanat : le bâtiment, l’alimentaire, la production et les services.
Ils rendent service à 960 000 entreprises (au 1er janvier 2011).




Types de structures porteuses

Les structures porteuses des Pôles d’innovation sont de quatre types, avec une majorité de centres de formation.



Ressources des Pôles d’innovation

Un programme triennal d’actions de 6 millions d’euros, couverts pour 47% par la DGCIS, 16% par les structures porteuses, et 14% par les ressources propres des Pôles d’innovation.






Quelques indicateurs de résultats